fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Côtelette, rencontre inattendue sur la route de la soie

Stéphane 11 November 2020

Stéphanie et Claude approchaient la Chine lorsqu’une chienne famélique a bouleversé leur voyage


Dans ce nouvel épisode d’Avec mes Sabots, Stéphane interviewe Stéphanie Couvreur et Claude Perdigou qui, partis sur la route de la soie en tandem, ont croisé Côtelette, un chienne qui courrait derrière les voyageurs sur les hauts plateaux du Kirghizistan. Un voyage rocambolesque !

Stéphanie et Claude approchaient la Chine lorsque Côtelette, une chienne famélique a bouleversé leur voyage

Un itinéraire théorique

Avant de partir, Stéphanie travaillait dans le domaine de l’énergie renouvelable, Claude lui, dans le secteur de l’analyse des données. Tous deux ont quitté leur emploi et sont partis le 9 mars 2018.
Stéphanie et Claude quitte alors Paris pour rallier l’Asie via la route de la soie. Un voyage qui doit durer un an. Stéphanie a, en effet, pris une année sabbatique. Lorsqu’il enfourche son tandem, le couple envisageait de traverser l’Europe jusqu’en Turquie avant de poursuivre jusqu’en Chine. Il envisage ensuite de rallier Singapour, destination finale théorique. Destination théorique puisque l’aventure des deux cyclistes a été bouleversée par une rencontre inattendue.

Dans ce nouvel épisode d'Avec mes Sabots, Stéphane interviewe Stéphanie Couvreur et Claude Perdigou qui, partis sur la route de la soie en tandem, ont croisé Côtelette, un chienne qui courraient après voyageurs sur les hauts plateaux.

Côtelette, marathonienne famélique

En effet, alors que leur tandem approche des portes de la Chine, un chien famélique se met à les suivre. Renseignements pris sur les réseaux de cyclovoyageurs, beaucoup ont déjà croisé cette chienne qui a suivi certains parfois sur plusieurs centaines de kilomètres. Sur internet, Stéphanie et Claude apprennent également que cette marathonienne des hauts plateaux est appelée « Côtelette » à cause de  sa maigreur.

Alors que le tandem de Stéphanie et Claude approchait les portes de la Chine, un chien famélique se mis à les suivre : Côtelette sur la route de la soie.

L’horreur de l’Empire du milieu

Stéphanie et Claude entrent en Chine par la province du Xinjiang. Une région historiquement habitée par les Ouïghours, ethnie musulmane proche des ouzbèkes (et turcophone). En 2018 déjà, la situation y est tendue. En effet, le Xinjiang s’est fait envahir démographiquement avec l’arrivée de millions de Hans (ethnie majoritaire en Chine). Un mouvement de résistance ouïghour s’est développé notamment dans les années 2008/2009 au cours desquelles plusieurs attentats meurtriers ont été commis. Depuis, et pour éviter une radicalisation islamiste dans la région, la Chine mène une politique ultra sécuritaire. Elle investit des milliards notamment pour des caméras et la reconnaissance faciale.
Dans un article, les deux voyageurs découvrent le programme de destruction de la culture Ouïghoure entrepris par la Chine. Un million de personnes seraient enfermées dans des camps de “rééducation”. Stéphanie et Claude réalisent l’horreur de la Chine.

Demi-tour !

Clairement, le couple ne veut  pas cautionner ce système en donnant son passeport à chaque contrôle, dépensant de l’argent dans la région… Un cas de conscience qui le pousse à quitter la Chine. Stéphanie et Claude imaginent un nouvel itinéraire et retournent au Kirghizistan avec Côtelette qu’ils décident de ramener en France. Pour ça, ils doivent trouver une carriole pour la transporter et multiplient les démarches administratives (puçage, vaccin, test sérologique, …).

Dans cet épisode d’Avec mes sabots, les deux voyageurs racontent cette rencontre avec Côtelette sur la route de la soie. Ils nous donnent aussi des nouvelles de Côtelette et partagent leurs projets.

Vous pouvez aussi lire leur voyage sur leur blog Tandemonde.fr . Stéphanie donne également des conseils pour voyager avec un chien sur le blog En roue libre.

Avec mes sabots

Âne, boeuf, chameau...

Plus d'info