fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Maëlle, en route vers ses racines familiales

Stéphane 13 January 2021

En 2019, Maëlle arrête ses études après un burn out, quitte sa Normandie natale pour la terre de ses ancêtres, l’Auvergne !

Dans cette émission, Maëlle nous raconte les raisons pour lesquelles elle s’est mis en route vers ses racines familiales. Elle explique aussi comment le cheval est entré dans sa vie, ce qui l’a poussée sur les chemins traverses, sa relation avec sa jument et comment ce pèlerinage personnel, ce voyage initiatique l’a fait grandir.

Jeune normande âgée alors de 24 ans, Maëlle décide de traverser la France avec sa jument Gaska pour se reconnecter à elle-même et à ses racines familiales. C’est un voyage de 900 km sur 40 jours qu’a entrepris Maëlle en juillet 2019. Une aventure en autonomie complète, au rythme des éléments, du lâcher prise et des sabots de son compagnon de route. « Ma petite jument s’appelle Gaska. C’est une jument islandaise 5 allures qui m’avait été confiée dans le but de la valoriser pour la vendre, car trop sensible et stressée pour la confier aux clients. Au final elle est devenue ma jument de tête et maintenant ma jument tout court » raconte Maëlle

Le cheval, un passion depuis toujours

Pour cette jeune aventurière, le cheval, c’est une passion depuis toujours. En effet, elle a passé un monitorat d’équitation après son bac. Puis, elle s’est tournée vers l’équitation de loisir et la randonnée équestre dont elle rêvait de faire son métier. « Je guide, depuis quelques années en Normandie avec des chevaux islandais qui ont jusqu’à 5 allures. J’accompagne aussi avec eux des groupes en itinérance jusqu’à 15 jours » explique Maëlle prépare actuellement un double diplôme en psychologie de l’entreprise et en psychothérapie.

Le voyage, une autre de ses passions !

Avant de partir avec sa jument, Maëlle a pas mal voyagé : Jordanie, Irlande, Maroc, Mongolie et j’en passe. A chaque fois, c’est le cheval qui est le fil conducteur de tous ces voyages. « J’ai vécu et travaillé en Angleterre dans une écurie d’équitherapie, mais aussi à Londres en stage de droit. L’an dernier j’ai travaillé 3 mois dans l’hôtellerie en Jordanie à Petra. J’y suis retournée seule 3 jours après être rentrée de ma grosse rando. J’ai découvert ce pays en avril 2019 lors d’une rando. Ce fut un électrochoc ! » confie Maëlle avant d’ajouter : « C’est ce qui m’a permis entre autre de changer complètement de façon de vivre et de faire une grosse pause ».

Sinon, Maëlle adore aussi l’Irlande « où je suis allée plein de fois », le Maroc « où j’ai réalisé ma première rando à l’étranger comme cliente, et mon premier rallye auto« . Plus globalement, elle a été très touchée par la Mongolie et l’Asie en général, bien qu’elle soit aussi très fan du Canada et de l’Amérique du Nord !

Maëlle Du Peloux en route vers ses racines familiales

Musiques choisies par Maëlle :

  • « Le grand saut » d’Emmanuel Moire.
  •  « With or without you » de U2

Avec mes sabots

Âne, boeuf, chameau...

Plus d'info