fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Bruno, voyager au long cours avec son chat

Stéphane 9 December 2020

Bruno a rangé ses affaires dans un box et rendu les clés de son appart’. Il a pris son chat Lolita et une année sabbatique pour entamer un voyage au long cours

Pourquoi est-il parti voyager au long cours avec son chat ? Sans doute parce qu’on lui a dit maintes fois que c’était impossible ! Il se livre dans ce 12e épisode de la saison 2 d’Avec mes sabots, l »émission des voyageurs et de leurs animaux, présentée par Stéphane.

De la rando au voyage au long cours

Pratiquant la course à pied depuis environ 7 ans et de plus en plus adepte de la rando, Bruno souhaitait partir plus longtemps… Un jour, il s’est dit : « Et pourquoi pas pour toujours ? ». Bruno avait envie de prendre le temps. De faire ce qu’il aime, en l’occurrence marcher pour lui et vivre dans la nature, ailleurs, découvrir… « J’ai donc rendu l’appart que je louais, pris une année sabbatique, et tout mis dans un box. Tous mes cartons et ma vie d’avant et mon auto » explique-t-il.

Très proche de sa petite chatte Lolita qui vivait avait lui depuis 4 ans en appartement, il était inconcevable pour Bruno qu’il ne parte pas sans elle. « J’ai donc étudié un peu ce qui a été écrit, filmé, raconté, … pour savoir comment faire pour voyager avec un chat…. Et je n’ai pas trouvé grand chose… » reconnaît le voyageur qui ajoute : « Le fait qu’on me dise aussi souvent , quand j’en parlais, « que c’était impossible mon truc », ça m’a motivé encore plus à me lancer à fond dans cette aventure ».

Bruno, voyager au long cours avec son chat

Un nouveau challenge

Pour voyager au long cours avec son chat, Bruno a donc acheté une carriole initialement prévue pour faire du running avec les enfants, une caisse de transport pour Lolita et a bricolé « un truc ».
« Je voulais partir le 14 mars, jour de mes 44 ans. Hélas, je n’ai pas pu à cause du confinement » raconte Bruno qui est finalement parti le 3 juin dernier.

Après un peu plus de 1300 km en six mois (dont un peu plus de la moitié à pied et le reste en auto-stop, Uber, train, métro, camping-car, vélo, … ) et plus de 50 adresses différentes depuis 6 mois, le duo est actuellement posé en Suisse dans la région de Berne depuis une dizaine de jours. « C’est plus difficile de voyager actuellement à cause de la pandémie. Nous allons surement nous poser dans le coin pour l’hiver et reprendre la route aux beaux-jours vers l’Allemagne ou l’Italie » se projette Bruno qui avance presque au jour le jour, en fonction des occasions qui se présentent. « J’aime cette idée de ne pas savoir ce que je ferai dans deux jours et quelle sera ma route. C’est une dimension que je n’avais pas imaginée avant mon départ quand je voulais tout prévoir et tout organiser… ».

Le voyage au long cours, une vie de chat ?

Bruno explique que Lolita est en liberté presque partout lorsqu’il n’y a pas de danger. Elle est aussi totalement libre en bivouac sous la tente, à l’hôtel, chez l’habitant. « Elle ne va jamais très loin. Même en bivouac en pleine nature. Elle va fouiller un peu autour ou part chasser un peu la nuit mais au matin, elle est là, sous la tente elle dort » témoigne le voyageur qui souhaite allez au Népal. « Un vieux rêve de gosse ». Bruno pourrait négocier une rupture conventionnelle avec sa direction pour vivre désormais, son voyage jusqu’au bout.

Contact :

Facebook : @BrunoPothin
Page Facebook @Againofftheroad

Avec mes sabots

Âne, boeuf, chameau...

Plus d'info