fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Salut les confinés ! #19

Flo' et Steph 13 April 2020

Depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, on prend le micro en direct tous les soirs à 21h pour donner la parole aux expatriés et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !

Ils nous racontent comment ça se passe dans le pays là où ils se trouvent ! Confinement aux règles strictes ou plutôt soft. Qu’ils connaissent leur salon dans les moindres détails etou s’ils peuvent encore se balader sur une plage… Ils témoignent !


Dans ce nouvel épisode, on vous emmène à Mayotte, en Jordanie, en Equateur et aux Philippines

  • Rose vit à Mayotte depuis mai 2019. Originaire de Bretagne, elle vit à Passamainty, un village de Mamoudzou. Grande baroudeuse (7 fois en Australie du sud, 3 fois en Guyane, en Martinique, en Guadeloupe et la Réunion), elle travaille toujours dans la gestion d‘achats locaux dans une entreprise alimentaire. L’activité est réduite depuis le confinement (3 jours par semaine de travail et 2 jours chômage partiel). Mais les Mahorais n’ont pas que la Covid-19 à gérer, ils ont aussi la dingue (2500 cas environ) et un volcan qui s’est manifesté 2 fois depuis le début du confinement et qui a provoqué deux tremblement de terre (5,8 et 3,6 sur l’échelle de Richter. Donc avec le coronavirus, il ont touché le tiercé ! Il n’empêche que dans ce département d’outre-mer, le confinement pas toujours respecté Sur la route, pas de police, pas de gendarmerie.
  • Cécile habite à Amman en Jordanie depuis début décembre. Lors de la toute première émission d’Au-delà des murs, cette jeune expat nous avait expliqué qu’elle donnait des cours de français en ligne pour pouvoir voyager et travailler en même temps. Elle mettait aussi à profit ce temps de confinement pour apprendre l’arabe avec une amie avec qui elle partageait l’appartement. Mais au fil des jours, les demandes de cours ont augmenté et Cécile a moins de temps pour elle. Le confinement est respecté et le pays dénombre très peu de cas.
  • Roselyne appelée « Rose » est rentrée il y a quelques jours d’Equateur. Elle s’est confinée et est en quarantaine en Ardèche. Elle a passé 20 jours à Guayaquil avec une amie qui venait voir son fils actuellement en mission humanitaire pour 18 mois. Avec d’autres jeunes de nationalités différentes, ils visitent et s’occupent des enfants d’un bidonville, jouent avec eux, organisent des rencontres dans leur maison, visitent les familles et les malades…
    La capitale économique de l’Equateur est surnommée la « Perle du Pacifique » mais elle est surtout connue depuis quelques semaines pour son nombre du morts dû à l’épidémie de Covid-19. Guayaquil connaît une véritable hécatombe. Lorsqu’elle y était, Rose raconte qu’il n ‘ y a plus de transports en commun. Ils n’avaient pas d’autorisation de circuler. Beaucoup de touristes étaient encore là bas se souvient Roselyne dont le le vol retour est passé par Barcelone. C’est en voiture qu’elle est rentrée à Largentière en Ardèche.
  • Angélique est rentrée des Philippines. On l’avait eu dans l’émission du 1er avril . Elle nous avait expliqué avoir tout lâché en France en juin 2019, pour faire le tour de l’Asie en solo. Les Philippines étaient le dernier pays de sa liste avant de partir en Australie où elle envisageait de travailler ! Angélique était confinée à El Nido à Palawan avec des amis. Après que ces derniers aient décidé de quitter le pays, Angélique a subitement fait le choix de rentrer en France d’autant que sa mère présentait des symptômes du Covid-19. Mais ce retour précipité fut mouvementé avant même de prendre l’avion !  Une rapatriement organisé par l’ambassade d’Allemagne puis de France qu’Angélique félicite. Elle témoigne !

Au-delà des murs

Deux confinés parlent aux confinés du monde

Plus d'info