fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Salut les confinés ! #11

Flo' et Steph 1 April 2020

Depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, on prend le micro en direct tous les soirs à 21h pour donner la parole aux expats et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !

Eparpillés à travers le vaste monde, ils racontent chaque soir comme se passe leur confinement et ce qu’ils voient autour d’eux alors que le coronavirus fait le tour de la planète.

Dans ce nouvel épisode, on vous embarque pour la Caroline du Nord, Taïwan, l’Inde et le Paraguay

  • Luisa est une colombienne qui vit aux Etats-Unis. Plus précisément à Concord en Caroline du nord. Elle s’y est installée il y a 7 mois après avoir décroché un travail d’enseignante pour 5 ans ! Elle nous raconte comment se passe le confinement près de chez elle et plus largement aux US. Le pays bat le record en nombre de cas de Covid-19. Plus de 200 000 malades et 5 000 décès ont été recensés au 2 avril. Donald Trump semble plus préoccupé depuis mercredi. Il compare en effet la situation à une 3e Guerre Mondiale ! Luisa nous raconte que rien n’a véritablement changé dans la ville où elle vit (située à 12h de New York en voiture) . Beaucoup de collèges publics ont fermé et une réflexion est menée pour donner des cours en ligne car de nombreux élèves n’ont ni ordinateur, ni internet. Les établissements scolaires ne devraient pas rouvrir avant le 15 mai. Reste que beaucoup de produits manquent dans les rayons des magasins, ce qui inquiète la population.
  • Guillaume à Taïwan raconte comment ce pays d’Asie gère la crise de façon exemplaire. Le gouvernement a pris  très rapidement conscience du problème du coronavirus notamment à cause de la proximité géographique du pays avec la Chine. Le fait que le premier ministre actuel était le ministre de la santé au moment de l’épidémie de Sras en 2003, a beaucoup aidé le pays. L’épidémie avait fait plus de 370 morts à Taïwan. Il a donc réagi de façon très rapide et très stricte en fermant les frontières progressivement au monde. Ce qui fait que ce pays de 23 Millions d’habitants compte 270 cas et 2 morts. Par ailleurs, 40 000 taïwanais revenus sur l’île, ont été placés en quarantaine. Tous sont payés 40 euros par jour pour le désagrément.
  • Sabrina, se retrouve confinés dans le centre-est de l’Inde , chez sa belle-famille. En effet, Sabrina est mariée à Ajitav, qui est indien. Chaque début d’année, le couple se rend en Inde pour voir la famille et acheter leurs stocks de produits et d’épices. En effet, Ajitav est cuisiné et vend ses plats indiens à emporter sur des marchés en Isère tandis que Sabrina y vend des produits artisanaux indiens. Elle explique comment se passe le confinement dans le petit village où vivent ses beaux-parents. C’est plutôt tranquille, mais elle raconte comment elle a été prise à partie alors qu’elle se promenait seule dans les rues. L’ambiance anti-francais a failli dégénérer. Toutefois, les indiens qui s’informent en général sur l’évolution du coronavirus dans le monde, grâce à la télévision ou internet, ne semblent pas apeurés selon Sabrina.
  • Yvette au Paraguay est confinée avec mari et enfants depuis le 10 mars. Un confinement strict jusqu’au 12 avril. Ils vivent dans une petite maison à 8 km de la capitale Asuncion. Il n’y a plus d’école et rapidement le gouvernement a instauré un couvre-feu. La petite famille qui gère une entreprise de touristique, n’est pas stigmatisée comme bon nombre de Français ont pu le voir ailleurs.. Au contraire : les voisins envoient des messages de sympathie ou préviennent quand le gouvernement modifie le couvre-feu. Belle solidarité ! Mais qui dit confinement, dit entreprises à l’arrêt tout comme les activités touristiques. En effet, les frontières fermées (les paraguayens qui se trouvent à l’étranger ne peuvent plus revenir dans leur pays), avions cloués au sol…  La plupart des magasins sont aussi fermés. Toutefois, le gouvernement distribue des kits alimentaires aux plus démunis. Peu de gens circulent dans les rues et des lavabos provisoires ont été installés dans les magasins. Leur site : Tiliky-Trip

Au-delà des murs

Parole de baroudeurs

Plus d'info