fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Salut les confinés ! #15

Flo' et Steph 7 April 2020

Depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, on prend le micro en direct tous les soirs à 21h pour donner la parole aux expats et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !


Eparpillés à travers le vaste monde, ils racontent chaque soir comme se passe leur confinement et ce qu’ils voient autour d’eux alors que le coronavirus fait le tour de la planète.

Dans ce nouvel épisode, on vous emmène au Québec, au Costa Rica, Japon et Cologne

  • Elena s’est installée au Québec il y a 8 mois. Journaliste à Montréal, elle raconte son confinement volontaire depuis 25 jours. Le confinement n’est pas là-bas, obligatoire. Elle fait du donc du télétravail et s’organise au mieux pour traire ses sujets puisqu’elle ne va plus sur terrain. Elle nous explique que les gens sont quasi tous confinés. Il arrive qu’il y ait des rassemblements dans les parcs mais là, la police sort le carnet d’infractions ! Par ailleurs, les entreprises sont fermées à l exception de celles dites essentielles comme la Société des alcools du Québec (SAQ) et la Société québécoise du cannabis (SQDC) !!
  • Colin est lui, confiné au Costa Rica dans son van avec sa compagne. Il s’est installé dans un terrain près d’amis allemands et québecois qui eux, logent dans une maison non loin de là. Ce van, on lui a prêté au Mexique, aux Chiapas. Ils ont tous deux traversé le Salvador, l’Honduras, le Nicaragua et enfin le Costa Rica juste avant que les frontières ne se ferment. Colin est ancien skipper. Il beaucoup voyagé. En effet, il ramenait les bateaux d’Europe aux Caraïbes ! Aujourd’hui, il voyage pour découvrir et rencontrer les communautés indigènes, voir comment elles s’organisent en groupe, comprendre les mouvements anarchistes et spirituels, leur relation avec le vivant…. Depuis le Covid-19, il y a eu deux morts au Costa Rica. 350 à 400 cas ont été recensés  Les mesures se sont faites doucement. Des protections ont été mises en place petit à petit dans les supermarchés avec du film plastique, les gants, les masques. Les véhicules sont autorisés à circuler tour à tour selon des plaques d’immatriculation.
  • Vincent est expatrié au Japon. Il enseigne le français à Tokyo depuis une quinzaine d’années. Il est aussi accompagnateur touristique depuis 1 an et demi. Il témoigne qu’il n’y a pas de confinement au Japon. En fait, rien dans la loi ni dans la constitution ne peut obliger à un confinement. Les autorités ne peuvent que recommander le confinement : « ‘essayez de ne pas sortir », « évitez de sortir »…  Celui-ci est relativement bien respecté. Vincent a l’impression d’être bien à l’écart de ce qui se passe dans le reste du monde. Au moment de l’interview, 120 personnes  avaient été testées positives au coronavirus. Vincent explique pourquoi le nombre de malades n’a pas explosé. Début de réponse : le port du masque et le fait qu’au Japon on ne se fait pas la bise et on ne se serre pas non plus la main. Une petite inclinaison suffit !
  • Nicoletta vit à Cologne en Allemagne depuis 2 ans pour ses études. Elle est confinée avec son meilleur ami chez son grand-père à Munich. Le confinement ne semble pas très difficile outre-Rhin car il est moins strict qu’en France, excepté en Bavière. Les supermarchés sont ouverts ainsi que les drogueries, tous les jours sauf le dimanche comme de coutume. Les gens respectent généralement le confinement et sortent surtout pour les courses et l’activité physique, en revanche les distances de sécurité sont moins respectées. Elle raconte que l’Allemagne, dès le début de l’épidémie, a mis en place une politique de dépistage massif ! Chaque semaine entre 300 000 et 500 000 personnes sont testées pour pouvoir isoler les malades le plus vite possible. N’importe qui de positif se retrouve strictement confiné !

Au-delà des murs

Deux confinés parlent aux confinés du monde

Plus d'info