fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


21. Philippe Lambillon : les Carnets du Bourlingueur

AnBé Hannotte 22 February 2022

Philippe Lambillon, Profession : Bourlingueur

Souvenirs et anecdotes de tournage d’un aventurier vraiment pas comme les autres


Il nous enthousiasme autant qu’il nous dégoûte par ses astuces « débrouille » aux quatres coins du globe, à travers son personnage du Bourlingueur et ses fameux carnets. Il nous ramène remèdes, anecdotes et recettes de survie, efficaces ou loufoques, des coins les plus reculés de chaque continent. Et ce, pour notre plus grand plaisir !

Grâce à lui, on apprend comment survivre dans les coins les plus reculés de la planète ou encore comment soigner morsures, piqûres, fièvres et autres petits ou gros soucis de santé. Mais aussi comment s’hydrater en plein désert, et comment se nourrir d’absolument tout (et c’est parfois très beurk pour nous, Occidentaux qui ne savons même plus ce que c’est que de vivre en mode survie au quotidien).

© Philippe Lambillon

 

Après 30 ans sur nos écrans, près de 500 émissions traduites et diffusées dans plus de 100 pays, Les carnets se sont refermés au printemps 2021. A ce jour, les « Carnets du Bourlingueur » restent le programme de voyage le plus regardé dans le monde. D’ailleurs, l’émission détient toujours le record de longévité dans ce domaine.

L’émission s’arrête – mais pas le personnage ; Si les carnets se sont refermés, c’est juste pour ouvrir un nouveau chapitre.

Rencontre avec une encyclopédie du voyage très particulière, et un personnage hors du commun, pour un « behind-the-scene » souvent hilarant!

Petit selfie, souvenir de cette super interview!

Petit extrait de l’épisode :

« Une vie réussie, c’est d’avoir fait tout ce dont on avait envie quand on était petit. (…) C’est de se dire OK, je m’approche de mes 70 balais cette année et ça va faire 50 ans que je fais ce que j’avais envie de faire quand j’étais gamin.

Je suis toujours aussi fasciné et j’ai toujours… je ne vais pas dire un amour des gens parce que ça fait un peu bateau, c’est racoleur, mais j’ai toujours ce besoin de découvertes et d’aller vers les gens pour apprendre quelque chose. Je considère qu’on a réussi sa vie quand on a on a appris énormément de choses, qu’on a partagées en partie, et qu’on a toujours envie d’apprendre.

Je ne veux pas mourir d’un cancer de la prostate ou comme un vieux dans un home. Je mourrai en faisant quelque chose qui m’intéresse et qui me donnera encore des palpitations. C’est vrai que se retrouver dans le bush parfois quand il fait 40° je me suis dit : « mais qu’est-ce que je fous là ? ». Ou je me suis retrouvé dans les montagnes, je crevais de froid, je me dis mais qu’est-ce que je fous là ? Et puis le lendemain je me dis : c’est génial !

Donc voilà je considère que – pas que j’ai réussi ma vie complètement, je ne sais pas… C’est quoi réussir sa vie ? J’ai des enfants, j’ai une famille, je me sens bien, je n’envie personne et je fais ce que je veux, je n’ai aucune contrainte. (….) En fait je concrétise mes envies et mes rêves d’enfants, et je parviens à en vivre. »

Storylific

le podcast aventure & outdoor qui fait 2x du bien

Plus d'info