fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Au-delà des murs #58 – Chemins de Compostelle

Flo' et Steph 29 June 2020

Dans ce numéro #58 d’Au-delà des murs, on parle des chemins de Compostelle en cette période de Covid.

Comme chaque lundi dans Au-delà des murs, on fait appel aux voyageurs, expats, baroudeurs d’ ici ou d’ ailleurs pouvant voyager ou encore dans l’attente de pouvoir bouger, covid oblige ! Dans cet épisode, la thématique est celle du voyageur sur les chemins de Compostelle. Pour en parler, plusieurs invités : des bénévoles d’associations de Saint Jacques, des pèlerins et un commerçant.

Marc Tassel et Michel Suchaud sont membres de la  Fédération Française des Associations des Chemins de Saint Jacques de Compostelle.

  • Au sein de cette fédération, le premier est responsable du patrimoine et de la culture. Le second des chemins fédération.  La FFACC regroupe 50 associations grandes et petites, ce qui représente 8000 adhérents. Ils sont bénévoles et travaillent en lien avec les associations d’hébergements. Les associations nationales créent des sociétés jacquaires, en partenariat avec l’Eglise, le ministère de la culture et le réseau de la Fédération Française de  Randonnée.
  • Nos deux invités nous parlent des quatre tronçons principaux qui représentent environ 17 000 km. Ces parcours traversent la France et sont empruntés par environ 347 000 personnes chaque année.
Rôle des 8 membres de la fédération
  • patrimoine et culture
  • hospitalité (accueil dans les gites d’ hébergements/déjeuner/ménage)
  • la permanence de la fédération europa compostela (un local est loué au Puy en Velay)
  • lien avec les autres marcheurs, en contact avec la ff randonnée, passeport du pèlerin
  • relation avec l’Espagne (fédération madrilène, du pays du levant, la catalogne, la junta de galicia)
Une cagnotte pour aider les hébergeurs
  • La Fédérations a mis en ligne une cagnotte afin d’aider les associations et les hébergeurs qui connaissent des difficultés en cette période crise. Tous les hébergements ont été fermés et seulement quelques-uns pourront ouvrir difficilement cet été. Certaines associations ont des difficultés financières en raison des frais (loyers, taxes …) qui restent à leur charge.(perte estimée 12 000 €). D’autres qui vivent grâce à la vente de credential ont perdu leurs ressources (perte estimée 7 000 €).
  • Pour participer à cette cagnotte : www.compostelle-france.fr

Madhi du camino

  • Son magasin se situe au départ du chemin, à Cahors. Il fait de la location de chaussures, de l’envoi de matériel adapté. Il fait valoir son expérience du chemin mais surtout, il aime la rencontre autour d’un café, moment d’un échange sur le chemin ! Habituellement, Madhi ouvre le magasin de mars à novembre. Toutefois, avec le covid, c’est difficile ! Pourtant, la boutique a rouvert le 25 mai. Le chemin sur lequel on peut le trouver est le GR 65, la voie du Puy qui va à Saint-Jean-Pied-de-Port. Les pèlerins empruntent de nouveau ce parcours mais timidement tout de même.
  • Madhi, en plus d’avoir été pèlerin (2001 chemin de Jérusalem à Compostelle), prend plaisir à marcher par petits tronçons pour accompagner les voyageurs. En fait il apprécie ces rencontres et ce rendez-vous avec les pèlerins: c’est important pour lui.
  • Le site de Madhi : mahdiducamino.com

Musique : « Color blind » de Vanupié

Jacques Chauty, pèlerin des chemins de Compostelle

  • En 2008, Jacques Chauty a parcouru le chemin de Compostelle avec son épouse par le Camino del Norte. Puis, 4 ans plus tard, il a fait le Camino francés
  • Jacques Chauty est également président de l’association compostelle 2000 depuis 1998. Association qui s’occupe de balisages en Ile de France, d’Aurilaville à Orléans/Chartres. En outre, il organise des pèlerinages pour les personnes à mobilité réduite avec une joëlette. Plusieurs parcours ont été réalisés pour que puisse y circuler ce fauteuil tout terrain mono-roue qui permet la pratique de la randonnée pour les personnes à mobilité réduite.

Céline a parcouru 8 fois le chemin de Compostelle

  • Céline connait bien Compostelle : elle a parcouru les chemins 8 fois en 15 ans avec son premier garçon. C’est sur la Francigena, chemin de pèlerinage reliant Cantorbéry à Rome en passant par la France et la Suisse, qu’elle nous appelle. Avec son plus jeune fils, elle a déjà parcouru 100 km environ depuis leur départ.
  • Pour cette photographe et écrivaine, cette expérience du chemin reste unique avec son fils qui lui, n’ a pas l’habitude de marcher. Mais elle apprécie ces chemins de la Francigena sur lesquels elle fait la rencontre de personnes enthousiastes et bienveillantes.  Céline raconte qu’elle s’est un peu perdue sur le chemin par manque de balisage et a été soutenue par une randonneuse qu’elle avait retrouvée à plusieurs reprises sur le chemin. Elle retrouve cet esprit de bienveillance dans les rencontres quel que soit le chemin.

Fabienne Bodan

Hébergement en France
  • Voyageuse depuis trente-cinq ans, Fabienne Bodan a effectué 4000 kilomètres à pied sur les chemins de Compostelle, après avoir marché sur les sentiers de l’Himalaya et d’Amérique du Sud. Auteure d’un guide qui décrit 800 chemins sacrés à travers les cinq continents. Dans cette émission, elle nous donne les informations récentes sur la situation des hébergeurs de Compostelle. Fabienne partage également des conseils pour emprunter le chemins en ces temps de Covid.
  • Sur la France : elle explique que les auberges municipales, paroissiales, associatives ne vont pas ouvrir ! Certains gîtes privés ouvriront.
  • Autre info pratique : il vaut mieux apporter un sac de couchage en France ! La restauration quand à elle est limitée à 10 personnes.
  • Fabienne partagent également de précieux renseignements sur son site  web Pèlerins de Compostelle
Hébergement en Espagne
  • Pour la Junta de Galicia , il y a moins de place dû aux mesures liées au covid. Les gites sont libres d accepter avec ou sans masques il est bien donc bien de prévoir des masques en tissu à laver dans le sac à dos.
  • En Espagne le masque est obligatoire pour les magasins, restaurants, la distance est de 1,50m à 2 m. Dans les auberges,des protocoles sont mis en place : les files d attente sont en extérieur, il faut passer un à un, désinfecter la chaise du pèlerin. De plus le sac à dos doit rester sur le dos jusqu à l entrée du dortoir et e,suite mis dans un sac poubelle. Donc il faut donc prévoir des sacs poubelle avec soi. On demande porter des tongs spéciales pour les sanitaires.
  • L’ Espagne réfléchit à prolonger l’année jacquaire en 2021, où beaucoup de monde est attendu. Ils pensent faire venir le Pape. Il y a une grande solidarité entre les hébergeurs !

Au-delà des murs

Parole de baroudeurs

Plus d'info