fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Voyager en France : La diagonale du vide

Written by on 29 mai 2020

Allo la planète aime partir à la découverte de ces voyageurs qui en plus de nous faire rêver, nous invitent à l’exotisme.
Mathieu Mouillet montre à travers son livre « La diagonale du vide » que de voyager en France est tout aussi dépaysant!

Interview de Mathieu Mouillet

Aujourd’hui je vous propose de découvrir Mathieu Mouillet et son livre la diagonale du vide. « Un voyage exotique en France, le récit de ce voyage en mode backpacker, à pied ou à vélo, chez l’habitant ou à la belle étoile. Un roadtrip à 4 km/h pour découvrir une France qui booste ! »
Après un tour du monde à vélo et une succession d’expériences de voyages, l’envie de prendre le temps et de revenir à l’essentiel au plus proche de ses racines s’est faite ressentir.

Comment est née l’idée de voyager à travers la « France isolée »?

J’ai eu envie de finir mon tour du monde par la France, seul et dans des conditions aventureuses. Au fond de moi je cherchais à savoir si c’était plus intéressant qu’au fin fond du Vietnam par exemple. A force d’entendre les gens me demander pourquoi je voyageais à l’étranger alors que je venais du plus beau pays du monde; ce questionnement a cheminé en moi.
Pour diverses raisons personnelles et financières ce voyage en France ne s’est pas fait à la suite de mon tour du monde. J’ai donc travaillé plusieurs années en tant que rédacteur de guides de voyages. Cela m’a permis de voyager notamment à travers l’Afrique et de découvrir des pays tels que le Cap Vert, Mali, Sénégal, Botswana.

C’était des voyages à cent à l’heure qui étaient enrichissants mais encore trop rapides pour moi. J’ai commencé à toucher du doigt l’univers du blogging. Et à entendre de plus en plus que le voyage commence en bas de chez soi…

Est ce que l’on peut voyager en France avec un petit budget?

Découvrir la France oubliée à moindre frais était un de mes challenges. C’est facilement réalisable en portant sa maison sur son dos. J’ai toujours pu planter ma tente et être autonome pour faire ma cuisine. J’ai aussi fais le tour de France des boulangeries et c’était vraiment agréable! Niveau budget sur la première partie du voyage j’étais à 10€ par jour. Ce genre de vie était entrecoupée par ma présence chez les gens que j’ai interviewé. Ce qui me permettait de retrouver pour un temps le confort d’une vie sédentaire.

Raconte moi l’histoire de ton livre « La diagonale du vide »

Toutes ces envies de lenteur, de rencontres, et de voyager en France ont fait naître le projet à travers la diagonale du vide. L’envie de rencontrer des gens hors des sentiers battus, là où personne ne va. Et surtout mettre en lumière les acteurs de territoires oubliés et ainsi proposer une alternative de voyage à ceux qui rêvent de découvrir la France autrement.

La diagonale du vide est une bande du territoire Français qui part de la Meuse vers les Landes; où les densités de population sont les plus faibles. Le livre symbolise mon envie de transmettre mon expérience et est également une tentative pour pouvoir vivre de mes voyages.
« La diagonale du vide » est aussi une contrepartie offerte à tous ceux qui m’ont aidé à financer ce projet. En effet, j’ai aussi souhaité créer un web documentaire pour mettre en avant les portraits des gens croisés sur ma route. Je ne pouvais pas décevoir les personnes m’ayant aidé via ce financement participatif. Je me devais d’aller au bout de l’écriture de ce livre!

Est il plus facile de s’ouvrir aux autres en voyage en France ou à l’étranger?

En France on est habitué à dormir chez quelqu’un ou dans un hébergement payant. On n’imagine pas du tout vagabonder pour aller à la rencontre des autres.
Ce qui est plus facile en France, c’est qu’on n’a pas la barrière de la langue. On vit dans le même système et on n’a pas à repartir de zéro pour se comprendre et apprendre à connaître l’autre.
A l’étranger, nos réalités sont tellement loin des unes des autres que la rencontre se fait d’abord sur notre voyage et on tourne souvent autour des même sujets. Bien souvent on n’a pas le temps de creuser mais pour autant il y a des rencontres où la connexion est immédiate avec la personne en face. Ce genre de rencontres peuvent être très profondes bien qu’éphémères. J’ai dès fois été frustré par la barrière de la langue, mais on apprends aussi à être créatif pour vivre pleinement ces expériences.

Quels conseils peux tu donner à nos lecteurs qui ont envie de voyager différemment en France?

Beaucoup de gens cherchent une recette toute faite de voyage. J’essaie donc de raconter dans mon livre que moins on prévoit et plus on fait un voyage qui nous ressemble.
Il faut laisser les choses venir à soi. C’est ce qu’ils s’est passé pendant mon voyage avec toutes ces rencontres qui n’étaient pas prévues. Et pourtant c’était exactement les gens que je souhaitais connaître. Si je peux donner un conseil c’est de se concentrer sur une thématique ou une zone géographique en fonction de ses envies d’évasion et de prévoir juste la première nuit. Une fois sur place, le mieux c’est de questionner les gens autour de soi et de se laisser guider. Il n y a plus vraiment de surprise si on sait d’avance ce que l’on va faire, où l’on va manger et dormir. Le risque quand on a beaucoup d’attentes et des idées préconçues, c’est d’être déçu! Il faut se laisser aller et savoir prendre le temps d’être surpris.

Quels sont tes rêves et projets maintenant?

Je me suis installé en Italie fin 2019 pour découvrir la culture et la vie locale Italienne. Faire un voyage en Italie c’est vraiment pouvoir faire plusieurs voyages en un seul. J’aimerai aller à la rencontre des zones rurales délaissées comme lors de mon roadtrip sur la diagonale du vide. Et découvrir puis mettre en avant les projets alternatifs émergents ainsi que la slow food.
La crise du covid19 a différé mon projet mais ça m’a permis de me concentrer encore plus sur la promotion de mon livre.
Je dois m’adapter au contexte actuel et j’envisage de proposer des visites de Rome hors des sentiers battus.

Merci Mathieu d’avoir partagé ton expérience de voyager lentement à travers la France! Nous attendons avec impatience la suite de tes aventures en Italie.

Crédit photos Mathieu Mouillet


Avis des lecteurs

Laissez un commentaire