fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


17. Bonus LP Loncke: ses galères en Tansmanie

AnBé Hannotte 12 December 2021

Les mésaventures de la traversée hivernale de Louis-Philippe, qui lui a valu le surnom de « Mad Belgian »

Dans cet épisode bonus, retour sur les dangers d’une expé telle que celle que « la punition » que Louis-Philippe s’est imposée en Tasmanie.

Un petit bonus de l’épisode précédent! Une expédition, c’est également des galères. Louphi a frôlé la catastrophe plusieurs fois en Tasmanie, cette expédition qui, première mondiale, n’était pas sans dangers loin s’en faut. L’occasion de montrer comment, de mille et une façons, une expé n’est pas un long fleuve tranquille.

« La Tasmanie en hiver, ça se mérite. » Parfois il dit aussi que c’était une véritable « punition », tant elle fut difficile. Neige, boue, eau glacée, sols glissants, troncs pourris et épines incroyablement dures, la Tasmanie n’avait rien d’idyllique. C’est d’ailleurs très affaibli qu’il a atteint son objectif, vivres plus que rationnées à cause des retards liés aux conditions infligées par ces paysages qui ne se donnent pas facilement.

L’expédition tasmanienne ce furent 550 km parcourus en 52 jours, en autonomie complète de nourriture et gaz, avec un sac à dos de 62 kg et toutes les nuits sous tente.

Cette traversée épique fut un exploit tellement remarquable – et dingue – que les locaux ont baptisé Louphi le « Mad Belgian ». Un titre honorifique supplémentaire, puisque les Australiens l’avaient déjà surnommé le « Crazy Belgian » au vu de ses traversées du désert de Simpson.

Et si vous vous demandez à quoi pouvait ressembler cette expédition, je vous conseille les 30 premières secondes de cette émission-interview du Courrier Australien.

© Louis-Philippe Loncke

Storylific

le podcast aventure & outdoor qui fait 2x du bien

Plus d'info