fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

Current track

Title

Artist


Salut les confinés ! #22

Flo' et Steph 16 April 2020

On prend le micro en direct tous les soirs à 21h, depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, pour le donner aux expats et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !

On appelle voyageurs et expats, où qu’ils se trouvent, si la connexion le permet. Ils nous racontent comment ça se passe là où ils sont, si c’est compliqué d’ être contraint de ne plus bouger ou peu. Ou, au contraire, s’ils sont détendus et si, grâce au Covid-19, ils mettent à profit ce temps pour des réflexions, des activités parce qu’ils enfin le temps de le faire !

Dans ce nouvel épisode, on vous emmène au Chili, en Australie, en Espagne et au Cameroun

Ludovic au Chili

  • Ludovic est confiné au Chili. Après le Mexique, il s’est installé en Argentine. C’est à Olmué dans la région de Valparaiso qu’il est installé aujourd’hui. Les mesures préventives contre le Covid-19 sont localisées : confinement total pour les régions épidémiques, pour d’ autres seules sont limitées certaines activités en portant des masques,  en se lavant les mains. Ainsi, l’économie n’est pas totalement arrêtée. Les gens travaillent jusqu’à la mi-journée.
    Ludovic a lancé un projet de micro-village collaboratif, écologiste et solidaire basé sur un modèle d’économie communautaire.  L’idée Aldea Marron était de préparer la société avant qu’une crise vienne paralyser tout le système et remettre tout en question (comme maintenant avec le covid). Ludovic cherche à réunir des volontaires prêts à s’investir concrètement. Le site d’Aldea Marron : www.aldeamarron.wordpress.com

Jenny en Australie

  • Jenny vit en Australie, à 40 min du centre de Sydney, depuis 2015. Elle a laissé sa carrière pharmaceutique pour devenir rédactrice web indépendante. Elle fait aussi de la traduction et des corrections pour des applications. Depuis qu’elle voyage, elle a découvert de nombreux pays comme l’Argentine, Cuba, Hawaï, le Brésil, le Portugal ou encore et le Canada, la Thaïlande et bien d’autres ! Jenny raconte que le confinement est plutôt soft en Australie : elle a le droit d’être dehors. Elle peut profiter de la plage pour faire des exercices. Néanmoins, les rassemblements de plus de 2 personnes et flâner sans motif sont interdits. Il n’y a pas de contrôles de police, ni d’attestation. L’expatriée avait prévu d’aller en polynésie cet été et à Bali en octobre. Jenny redoute à présent la hausse du prix des billets d’avions. Le voyage au-delà des frontières selon elle, risque d’être plus compliqué mais elle reconnait que ce sera bien pour la planète !  Son site myglobestory.com

Adeline en Espagne

  • Adeline est nomade. Elle voyage avec ses chevaux, ses chiens et son chat depuis plusieurs mois déjà. Elle  se trouve près du village de Nerpio (300 km au sud- Est de Madrid pour situer) depuis quelques mois. Adeline s’était arrêtée dans une communauté qui a divers projets alternatifs pour une pause hivernale qui a duré ! Selon Adeline, y a quelques cas recensés autour d’elle. Cependant, c’est surtout dans les grandes villes comme Madrid, Barcelone qui  paie un lourd tribut au Covid-19. La peur s’est installée dans le pays. De fait, globalement, les gens respectent le confinement !
    La suite du voyage ? Adeline envisageait de passer par la Sierra Nevada et pourquoi pas le Portugal. Toutefois, les chaleurs estivales de juin la préoccupe pour ses animaux. Elle devra probablement reporter son départ. Le woofing  dans le lieu où elle se trouve s’imposera sans doute durant quelques mois en attendant de pouvoir repartir avec sa petite troupe.

Florence au Cameroun

  • Florence du Monde sur le pouce, est en pause forcée au Cameroun. Nous avions déjà papoté avec elle dans l’épisode Au-delà des Murs #3 . Camerawoman, elle fait le tour du monde en stop (auto-stop, bateau stop, avion stop…) depuis 6 ans. Depuis un an, elle traverse l’Afrique. Ce continent sera le dernier du périple de cette backpackeuse qui raconte comment elle vit son confinement depuis 4 semaines dans l’appartement qu’on lui prête. Il n’y a pas de confinement obligatoire au Cameroun, la vie n’a pas changé fondamentalement pour ses habitants. Seule obligation : le port du masque obligatoire depuis 3 jours. Quand aux chiffres des personnes atteintes du Covid-19, ils ne semblent pas mis à jour.
    Elle devait remonter la côte Est en passant par le Nigéria, le Bénin, le Togo… avec un retour prévu fin juin, mais les frontières étant fermées, la suite est incertaine. Par conséquent, elle sera sûrement contrainte de rester plusieurs mois supplémentaire à Yaoundé.
    Florence nous confie que sa principale source d’anxiété ce n’est pas le coronavirus mais la fermeture des frontières. En effet, la backpakeuse vient de réaliser qu’elle n’aura pas assez d’argent pour rester aussi longtemps en Afrique comme cela semble se dessiner pour elle. Elle s’est donc mise en quête d’un volontariat dans une ONG ou d’une famille à la recerche d’une fille au pair pour du soutien scolaire. Une bouteille à la mer est lancée ! Retrouvez-là sur sa page Facebook : Le monde sur le pouce.

Au-delà des murs

Deux confinés parlent aux confinés du monde

Plus d'info