fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


L’Odyssée est-ouest, de Moscou à Washington à moto

Écrit par sur 7 mars 2024

Cette chronique littéraire au fil des chemins et des cartes du Monde, nous entraîne en un vrombissement dans les traces des roues de la moto de Thibault Bourdon et son livre « L’Odyssée est-ouest, de Moscou à Washington à moto »

Un nouveau documentaire à moto

Depuis des années Thibault Bourdon réalise des films documentaires dépeignant les sociétés actuelles. Après la réalisation de deux premiers films sur le thème des identités française et européenne suite à deux voyages à vélo pour lesquels il a parcouru quatorze mille kilomètres, cette fois son horizon s’élargit ; il regarde vers la Russie et les États-Unis. Il veut suivre les traces que des décennies de guerre froide ont laissé, tension est-ouest toujours d’actualité. Un nouveau film documentaire et un livre passionnant, sorte de carnet de voyage géographique et historique, apportant un éclairage nouveau sur le quotidien de ces deux grands pays et de leurs habitants.

Un voyage à moto en trois partie

Thibault Bourdon part à moto et parcourt vingt-quatre mille kilomètres de la Transsibérienne à la Route 66 pour comprendre ce qu’est devenue la Russie post-pérestroïka et savoir si le rêve américain est toujours d’actualité. Le livre de Thibault Bourdon de divise en trois grandes parties : l’Europe, la Russie et les États-Unis. L’Europe car avant de pénétrer le territoire russe, sa traversée lui offre une transition. Ensuite arrive le temps du premier véritable passage de frontière et du tampon sur le visa, précieux sésame pour arpenter les routes convoitées de la Russie. Nombreux sont les vestiges matériels et immatériels de l’Union Soviétique dans la Russie d’aujourd’hui. Ils ne cessent d’étonner Thibault Bourdon au fur et à mesure de son avancée à travers le pays, tout droit vers l’est. Il lui semble qu’il doit tout réapprendre, qu’il doit changer sa façon de voir.

Apprendre à connaître et reconnaître

Grâce aux rencontres du chemin, Thibault Bourdon apprend à connaître et reconnaître la Russie de ce début de troisième millénaire. Les Russes, tout comme la Russie elle-même, ne sont pas un mais multiples. Il y a les nostalgiques du communisme, les adeptes du libéralisme débridé c’est-à-dire ceux qui s’enrichissent très vite au détriment des premiers. Il y a ceux qui se tournent vers la religion autrefois interdite sous le régime soviétique et ceux qui se sentent perdus, le plus grand nombre. Après Saint-Pétersbourg, Moscou, la Transsibérienne, l’auteur arrive à Vladivostok après deux mois de traversée, dernière escale russe avant le grand saut pour les Etats-Unis.

L’histoire qui se répète

L’auteur passe deux semaines chez Marc à Seattle, le temps d’organiser la seconde partie de son voyage. Puis il longe la côte ouest du nord au sud jusqu’à San Diego et traverse plein est par la Route 66 en direction de Chicago et Washington. Un long chemin, le temps nécessaire à l’auteur pour qu’il prenne conscience d’une question primordiale. Le rêve américain est-il toujours d’actualité ? Bien sûr la réponse à cette question ne peut être que nuancée. A San Diego par exemple, le rideau de fer de l’ancien bloc de l’Est n’existe pas mais se dresse le mur de la honte isolant les Etats-Unis du Mexique. Finalement à l’Est comme à l’Ouest rien de nouveau, juste l’histoire qui s’amuse à se répéter, inlassablement.

Nous ne sommes rien et nous sommes tout

« Nous ne sommes rien et nous sommes tout. Sans conscience qui pourrait admirer la beauté du spectacle ? Je suis heureux là où je suis en ouvrant simplement les yeux. Ne vit-on pas ici et maintenant uniquement ? » Face à cette réflexion de l’auteur que valent les frontières, ces traits mouvants tracés par la main de l’homme. L’universalité ne serait-elle pas notre seule solution d’avenir 

Une pause pour se ressourcer

De la taïga verdoyante au sable ocre de la Vallée de la Mort, du bleu intense du lac Baïkal aux vagues de l’Océan Pacifique. Ces six mois de voyage bouleversent la vie de Thibault Bourdon. Mais tout chemin connaît son but. « Quand on voit la fin d’un voyage se profiler, on a souvent envie d’en terminer. Ou peut-être, plus simplement, que toutes ces rencontres m’ont épuisé et qu’il me faut faire une pause pour me ressourcer. »

L’Odyssée Est-Ouest, de Moscou à Washington à moto, de Thibault Bourdon, en autoédition, est disponible auprès de l’auteur : www.thibaultbourdon.com

Bonne lecture à tous.


Avis des lecteurs

Laissez un commentaire


Continuer la lecture

Article suivant

La diagonale du vide


Miniature
Article précédent

Drapeaux du Monde 22


Miniature