fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Emmène-t-on ses peurs dans le sac à dos ?

Flo' et Steph 13 September 2021

Emmène-t-on ses peurs dans le sac à dos ?

Peur d’avoir froid, d’avoir chaud. Peur d’avoir faim, d’avoir soif, d’être agressé, … Dans cet épisode #3 de la troisième saison d’Au-Delà des murs, Flo’ et Steph s’intéressent à la thématique : Emmène-t-on ses peurs dans le sac à dos ?

Partir sans peur

Alexandre n’a jamais eu peur en partant en voyage. Il a toujours suivi son instinct. Il n’imagine jamais où il va. SDF pendant 7 ans, il acceptait les invitations sans imaginer qui allait l’accueillir. Quand il voyage, il ne sait pas ce qui va se passer donc, il le fait sans crainte. Très jeune, il partait pour des week-end entiers, loin de chez lui. Partir lorsqu’on est jeune doit aider à ne pas avoir peur. Selon lui, Il faut se faire violence pour quitter ses peurs en voyage. Pour oser aller dans des lieux où on improvise complètement. Des éléments peuvent rassurer comme voyager à plusieurs, voyager léger également et arriver le matin ou en journée chez l’habitant.
Pour le suivre @A.Lecouillard 

Des appréhensions

Agnès pense qu’il y a de petites peurs dans l’organisation d’un voyage. Elle est partie très jeune en colonie et emmenait les peurs de ses parents avec elle. Dans ses voyages à moto, le rapport aux autres est toujours un peu angoissant. Rapidement les rencontres avec les gens la rassurent. La gentillesse des gens est remarquable au Québec où elle vit. Quelques peurs demeurent, elles sont liées à des problèmes de performance sur son futur voyage au Maroc. Elle participera au rallye Trophée rose des sables à moto en octobre 2021.

 

Je l’ai fait tout le monde peut le faire

Sylvie de Radio Camino rentre de 3 mois et demi de nomadisme à Rome. Sylvie a fait le tour de la Belgique à vélo en solo à 17 ans puis le tour de l’ Italie en train. Elle a réalisé un voyage à Compostelle depuis la Belgique. Elle a écrit des articles dont  « Le poids des sacs est le poids de nos peurs ». Son sac à dos ne pèse que 6 kg ! Elle organise des pots du pèlerin pour échanger autour des peurs avant le départ. Comment se détacher pour lâcher la famille, le travail, les préoccupations diverses. Les projections qu’on peut se faire sont toujours erronées avant le départ. Pour en savoir plus @radio camino 

L’intuition libère des peurs

Lucille est partie en juillet 2020 pour un tour du monde. Elle a voyagé en bus, en train et en stop. C’est seule qu’elle sillonne le monde depuis 2012 et n’a pas peur. Elle confie ses peurs nées dans son enfance. Son histoire, lui a appris qu’il ne faut pas nécessairement avoir peur de l’inconnu lointain. Autour de soi, il faut parfois rester sur ses gardes. Quoiqu’il en soit, en voyage, on trouvera toujours ces peurs, on y fera face jusqu’à s’en décharger. Lucille est en sécurité lorsqu’elle se fie à l’autre et en écoutant son intuition.

La peur de ne pas laisser une trace

Astrid est partie pour un tour du monde entre 2013 à 2015. Elle a fait une partie en voilier, à vélo, avec un lama au Pérou et en canoé. Elle est pas partie avec peu de craintes. En Bateau-stop, elle raconte les avaries sur le bateau dans le sud de la Polynésie Française. Elle n’a pas cédé à la panique mais a eu un peu peur pour leurs familles. Les moyens de communication étaient coupés. Pour elle, faire son sac est une épreuve : la peur que tout ce qu’on prévoit d’emmener ne passe pas dans le sac. Elle a fonctionné beaucoup avec la poste, pour garder une trace.

Le feeling est bon

Cyril voyage à vélo depuis 30 ans. Il a fait le tour de France pendant 2 mois. La peur était présente au début de ses voyages avec une constante : il pensait à des choses horribles lorsqu’il plantait sa tente. Pourtant, ses expériences se sont toujours avérées bonnes. Il prend conscience aussi que des craintes de la famille qui ne vit pas le voyage. Elle n’a pas idée où il se trouve et reste parfois sans nouvelles. L’ intuition aide. Elle se développe en voyage avant même de taper à la porte d’un habitant. Il faut faire confiance au feeling. Cyril raconte, dans cet épisode, deux anecdotes de ses plus grosses frayeurs en Jordanie et en Afrique de l’ Ouest.

Au-delà des murs

Parole de baroudeurs

Plus d'info