fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Comment devenir nomade grâce à son blog ? Rencontre avec Novo-monde

Clem et Mumu 5 April 2019


 

Fabienne et Benoît sont les créateurs du blog de voyage Novo-monde. Ils sont originaires de Suisse. Ils ont respectivement 32 ans et 35 ans (presque !). Le couple est aujourd’hui nomade.

De cette façon, ils travaillent sur les routes et dans différents domaines : développement web, traduction, rédaction, blogging…

Après plusieurs années à créer du contenu, leur blog a su se faire une place dans le monde du voyage. Mais, les deux créateurs se lancent régulièrement dans de nouveaux défis. Ils sont d’ailleurs les auteurs de deux livres dont nous te parlerons un peu plus bas.

Tout quitter pour un tour du monde

La décision de partir en voyage en tour du monde a été prise sur un coup de tête après avoir visionné une vidéo de l’influenceur voyage Alex Vizeo qui s’appelle « Tour du monde en 5 minutes ». Fabienne était au travail quand elle a visionné cette vidéo (sans le son 😉 ).

Une révélation !

Enthousiaste, Fabienne s’est alors envoyée la vidéo par email pour pouvoir la montrer à Benoît, le soir même.

La décision était prise : Fabienne et Benoît allaient faire un tour du monde.

À l’époque, les futurs créateurs de Novo-Monde étaient installés à Vienne. Ils ont mis un an à préparer leur tour du monde et à économiser assez d’argent pour pouvoir partir. Puis, ils ont démissionné.

C’est ainsi que leur tour du monde a débuté en 2013 et s’est fini en 2015 après 19 mois de voyage.

Leur objectif initial était de faire une coupure d’un an. Ils pensaient reprendre une carrière plus traditionnelle à la suite de leur voyage. Après ce voyage, Fabienne et Benoît avaient envie de retourner dans leur pays d’origine, la Suisse.

Mais ce voyage a changé les choses.

Ce tour du monde a été un déclic pour la suite.

Ils ont goûté à la liberté et à la flexibilité. Au retour, ils ont eu du mal à s’en passer.

Leur blog de voyage a tout changé

En partant en tour du monde, ils se sont lancés dans la création de leur blog Novo-monde. Pour Benoît, c’est le projet qui lui a le plus apporté. Il a eu l’occasion d’apprendre le développement web.

En effet, Benoît avait déjà des connaissances en programmation, mais pas en web puisqu’il a obtenu un doctorat en biomécanique quand il était à Vienne.
Lors du voyage, il a appris le développement web sur le tas en montant le premier blog.

Il faut quand même savoir qu’ils ont conçu leur premier blog sans CMS (donc pas de WordPress, rien !).

Ils sont vraiment partis de zéro en codant tout depuis le début. Cela leur a appris à développer.

Depuis, ils sont passés sur WordPress pour leur blog actuel, pour se simplifier la vie !

Ils sont fiers de pouvoir aider d’autres voyageurs à sauter le pas, à travers leur blog, : Ces derniers ne manquent jamais de les remercier !

Ce projet personnel leur a permis d’acquérir des compétences en développement web, en rédaction, en stratégie digitale et en photographie.

De cette façon, ces compétences ont donné naissance à Novo-média.

Le retour du tour du monde et la création de l’agence Novo-média

Après 19 mois de voyage, Fabienne a tout de suite retrouvé un job dans la gestion de projets à Zurich.

Benoît, comme on l’a expliqué au début de l’article, s’est passionné et formé de lui-même en web pendant le voyage. Au retour, il voulait continuer dans cette voie.

Avec la stabilité financière assurée par Fabienne, Benoît s’est alors mis à la recherche d’un emploi dans ce domaine. Après avoir postulé pour différentes boîtes, il a finalement été embauché par l’entreprise où Fabienne travaillait !

Parallèlement, ils commençaient à recevoir des demandes pour des créations de sites web par des lecteurs de leur blog. Ils ont donc commencé à accepter des contrats à côté de leur travail.

Leur deux profils sont complémentaires.

Fabienne est en charge de la création de contenu, de l’interface utilisateur, du référencement et de la traduction.

Fabienne est trilingue !”

De son côté, Benoît gère la programmation, l’optimisation, l’hébergement et la photo.

Petit à petit, il devenait difficile de jongler entre leurs emplois, le blog et la création de sites web en indépendant.

Fabienne n’était pas non plus épanouie dans son travail, elle avait vraiment besoin de changer de domaine. C’est dans ce contexte qu’est née l’agence Novo-média !

Ils se sont donnés un an pour se lancer et monter l’entreprise.

Dans leur modèle d’affaires, c’était clair dès le début qu’ils voulaient être indépendants géographiquement.

Se spécialiser dans un domaine

Pour le développement web, Fabienne et Benoît travaillent principalement dans le domaine du tourisme ; plus précisément pour des hôtels, des auberges et des offices du tourisme.

Le blog Novo-monde leur permet de se faire connaître de ces clients qui les approchent par ce canal, la plupart du temps.

Dans ces conditions, ils reçoivent également des demandes dans des domaines qui n’ont rien à voir avec leur champ d’expertise : plomberie, dentiste, etc.

Mais généralement on n’accepte pas ces mandats, on préfère rester dans le domaine du tourisme. C’est un milieu qui nous passionne et je pense qu’on fait un meilleur boulot quand on est passionné .”

Leurs objectifs de développement

Ils ont assez de clients et vivent très bien de leurs activités. Ils ne cherchent pas nécessairement à toucher un bassin large de clients potentiels.

Leur blog suffit à leur amener la clientèle dont ils ont besoin.

À dire vrai, ils n’ont jamais eu à démarcher de clients, les demandes viennent spontanément grâce à leur blog.

Ils acceptent uniquement de travailler sur les mandats qui les intéressent. Leurs clients doivent être en accord avec leurs valeurs et leur éthique. Le contact doit être facile.

Ainsi, ils sont toujours motivés et prennent plaisir à travailler sur ces projets.

Leur priorité est de vivre de belles expériences tout en étant financièrement . Le but de notre entreprise, ce n’est clairement pas de pousser au maximum les profits.”

Ils ne sont pas dans une démarche d’expansion avec Novo-média.

Par contre, ils ont pour objectif de développer le blog et de le faire grandir.

Finalement, leur blog est une très bonne vitrine qui permet de mettre en avant ce qu’ils font et leur apporte des clients qualifiés.

Comment publier ses premiers livres grâce à un blog ?

Le premier pas vers l’édition : la création de leur premier ebook

Leur première expérience d’écriture sur un autre support que leur blog est un livre numérique Comment préparer un tour du monde. Fabienne a rédigé une centaine de pages pour ce projet.

Pendant la préparation leur tour du monde, ils ont tout documenté. Ce livre numérique détaille tous les préparatifs nécessaires lorsqu’on se lance dans un tel voyage.

Depuis, cet ebook est disponible gratuitement sur leur blog.

Le projet dont Fabienne est la plus fière est l’écriture du premier livre, papier !

Encore une fois, leur blog leur a servi de tremplin pour réaliser ce projet.

Quand ils sont rentrés de voyage après un an et demi, un éditeur les a alors contactés et leur a proposé de mettre sur le papier leur expérience et d’aider d’autres gens à se lancer.

C’était la concrétisation de leur projet sur un support tangible.

Leur premier livre Destination tour du monde était finalement un condensé du blog en version papier. Ils avaient déjà le contenu, mais ils ont dû travailler sur la mise en forme.

En effet, sortir un livre, donc un produit physique, est un tout autre défi : le style d’écriture doit s’adapter à ce type de support. C’est également un long processus.

Ils n’avaient jamais imaginé qu’ils pourraient écrire un livre sur une expérience de voyage. Les deux blogueurs pensaient que c’était plutôt réservé aux aventuriers.

On n’est pas Mike Horn !

Ils ne s’attendaient donc pas à sortir un livre !

Sur leur blog, ils essaient avant tout de faire passer le message qu’ils vivent de supers expériences, mais ce ne sont pas des aventuriers, ils font des choses accessibles et prennent du plaisir à le partager.

Ils se sont rendu compte qu’ils inspiraient des lecteurs à se lancer, comme eux avaient étés inspirés par Alex Vizéo.

Finalement, Fabienne et Benoît viennent de sortir un nouveau livre. Mais d’un autre genre !

Rando Bières : Une rencontre et un nouveau processus d’écriture

En rentrant de leur tour du monde, ils ont acheté un livre : Randos Bière en Suisse. Ils voulaient se motiver et se pousser à découvrir leur propre pays, la Suisse.

Les deux voyageurs souhaitaient ainsi garder leur état d’esprit développé lors de leur tour du monde : ouverture et curiosité.

Ils ont alors parlé de ce livre sur leur blog, ce qui leur a permis de rencontrer l’éditeur de ce livre qui les a invités à faire une randonnée avec l’auteure du guide, le week-end d’après.

Ils ont accepté et se sont tout de suite très bien entendus avec l’éditeur.

Finalement, l’éditeur leur a proposé d’écrire la version pour la France !

Ils ont eu une démarche inverse par rapport à beaucoup d’auteurs de livres : c’est la rencontre avec l’éditeur qui a débouché sur un livre.

Ils viennent donc lancer Rando bière en France .Dans ce guide, ils présentent 70 itinéraires de randonnées en France qui se finissent par une bonne bière brassée par un artisan de la région.

La flexibilité de leur mode de vie leur a permis de mener ce projet à bien.

Impossible pour Novo-Monde de nous dire combien d’heures ils ont passé pour écrire ces livres : une seule chose est sûre, ils ont mis beaucoup de temps, de passion et d’énergie !

Les défis et les avantages des créateurs nomades

Le difficile équilibre des projets passions

Le plus gros défi de Fabienne et Benoît : gérer leur temps de travail. Ils travaillent énormément !

C’est le problème des boulots de cœur et de passion, c’est difficile de stopper

Mais, ils précisent bien que cela veut dire qu’ils peuvent aussi travailler le soir ou tôt le dimanche matin, par exemple.

Il n’y a pas moins de travail, ils sont simplement plus flexibles sur les horaires. Ils peuvent s’adapter à la météo et sortir par beau temps pour une randonnée, par exemple.

Ils aiment rappeler que les photos postées sur les blogs ou sur Instagram ne sont pas représentatives de la vie réelle de nomade.

Comment rester concentré quand on a le monde à explorer ?

En réalité, Novo-Monde a plutôt le problème inverse : ils ont tendance à trop travailler ! C’est souvent ce qui arrive quand on est son propre patron. Il faut donc apprendre à faire des pauses.

En fin de compte, ils trouvent ce mode de vie plus épanouissant, plus sain.

Mais, ils précisent bien que cela veut dire qu’ils peuvent aussi travailler le soir ou tôt le dimanche matin, par exemple.

Il n’y a pas moins de travail, ils sont simplement plus flexibles sur les horaires. Ils peuvent s’adapter à la météo et sortir par beau temps pour une randonnée, par exemple.

Ils aiment rappeler que les photos postées sur les blogs ou sur Instagram ne sont pas représentatives de la vie réelle de nomade.

Comment rester concentré quand on a le monde à explorer ?

En réalité, Novo-Monde a plutôt le problème inverse : ils ont tendance à trop travailler ! C’est souvent ce qui arrive quand on est son propre patron. Il faut donc apprendre à faire des pauses.

En fin de compte, ils trouvent ce mode de vie plus épanouissant, plus sain.

Nous avons enregistré le podcast avec Novo Monde pendant qu’ils étaient à Ténérife dans un coliving.

Le coliving est une formule qui a récemment été développée pour répondre à un besoin grandissant des nomades digitaux qui deviennent chaque jour de plus en plus nombreux.

L’idée est de partager une grande maison avec d’autres nomades. Chacun a son espace privé, sa chambre ; mais les autres espaces comme le salon, la cuisine, l’espace de travail, etc. sont partagés.

Cela permet aux personnes présentes dans le coliving de bénéficier d’un super cadre de travail avec un espace de co-working intégré (et donc avec une excellente connexion internet ! L’outil indispensable à tout digital nomad).

Avec cette formule, Fabienne et Benoît rencontrent facilement la communauté des nomades.

C’est à mi-chemin entre un hôtel et une colocation

Par exemple, dans leur coliving de Ténérife, l’endroit est géré par une personne et le ménage ainsi que les petits déjeuners sont inclus.

Les personnes dans les coliving font face aux mêmes problématiques, ce qui crée tout de suite des affinités !

On a développé de très très belles amitiés

Avec cette formule, Fabienne et Benoît rencontrent facilement la communauté des nomades.

C’est à mi-chemin entre un hôtel et une colocation

Par exemple, dans leur coliving de Ténérife, l’endroit est géré par une personne et le ménage ainsi que les petits déjeuners sont inclus.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vanlife Sagas : Freelance, chef d’agence et vanlifers

Pour eux, le coliving est une excellente alternative aux AirBnb — ou autre location — car les installations sont faites pour répondre aux besoins des créateurs nomades : bureau, wifi performant, etc.

Le coliving, un équilibre idéal pour les créateurs nomades

En effet, les personnes qui viennent dans les coliving sont avant tout des travailleurs nomades, ce qui permet de créer une ambiance propice au travail, mais aussi aux loisirs : l’équilibre est là ; ce qui ne sera pas forcément le cas dans une auberge de jeunesse.

Les personnes dans les coliving font face aux mêmes problématiques, ce qui crée tout de suite des affinités !

On a développé de très très belles amitiés

Lors de cette occasion, ils ont également agrandi leur réseau de contacts professionnels : ils pourront d’ailleurs être amenés à collaborer sur des projets plus tard.

Les soirées au coliving favorisent les échanges entre professionnels de manière détendue.

Par exemple, il y a beaucoup de développeurs web dans les colivings. Ceci permettait à Benoît d’échanger sur des aspects techniques qu’il rencontrait dans ses projets.

Ainsi, Fabienne et Benoît ont adoré leur expérience ! Ce ne sera pas leur dernière aventure en coliving !

Du reste, il faut noter que ces hébergements ne sont pas uniquement fréquentés par des indépendants : de plus en plus d’entreprises s’ouvrent au travail à distance.

Petit à petit, les entreprises prennent conscience que ce mode de travail n’est pas incompatible avec leur fonctionnement traditionnel. Par ailleurs, c’est bénéfique pour les employés qui s’y épanouissent. Offrir ce type de flexibilité leur permet de motiver et de garder ses employés. Ils offrent aussi une ouverture sur le monde qui stimule la créativité.

Les conseils de Novo-Monde

La passion : Fabienne conseille de ne jamais perdre de vue la raison pour laquelle on a décidé de se lancer dans un projet de créateur nomade.

Il faut rester fidèle à ses principes initiaux et travailler dur pour atteindre ses objectifs. La persévérance est indispensable pour réussir.

Nomade, Digital nomad, c’est un mode de vie. Donc ce n’est pas ça qui va te faire gagner de l’argent

Pour Benoît, les compétences sont également très importantes.

Tu dois développer des compétences qui puissent résoudre des problèmes.

De cette manière, ils répondent à des besoins via le développement web ou via les articles disponibles sur leur blog.

Digital nomad, ce n’est pas un métier

Ils se font souvent poser la question de « Comment devient-on digital nomad » ?

Mais ce n’est pas une profession ! Selon eux, il y a des centaines de métiers qui se prêtent à être un nomade numérique.

Les leçons d’un tour du monde

Ne pas avoir peur et se lancer. Avant de partir en tour du monde, Fabienne avait peur et voyait ce voyage comme rempli de risques : elle avait peur pour sa carrière, le voyage ferait un gros trou dans son CV, etc.

Au retour de son voyage, elle s’est vite rendu compte que c’était tout le contraire : son expérience attisait la curiosité des employeurs.

Son tour du monde montrait à ses interlocuteurs qu’elle était débrouillarde, ouverte, curieuse, qu’elle savait s’adapter rapidement et être flexible.

De même, si tu fais un tour du monde, tu as du temps : alors, mets-le aussi à profit pour développer des compétences qui t’intéressent, un projet personnel.

C’est l’occasion de développer quelque chose que tu n’aurais pas forcément le temps de faire dans ta vie de tous les jours.

Cela peut prendre n’importe quel aspect : lire, faire de la photo, n’importe quoi…

On rejoint totalement Fabienne et Benoît sur ce point, car cela te permettra aussi de créer un projet professionnel qui TE ressemble.

Voyager dans son pays est aussi une aventure !

C’est pendant leur tour du monde qu’ils se sont rendu compte qu’ils ne connaissaient pas si bien que ça la Suisse : en rencontrant des étrangers, notamment des chinois qui leur parlaient de lieux dans leur pays d’origine qu’ils n’avaient jamais visités !

Ils ont alors décidé d’explorer un peu plus leur pays, d’abord avec le guide Randos Bière en Suisse, puis avec la fameuse traversée de la Via Alpina.

Ils ont alors décidé d’explorer un peu plus leur pays, d’abord avec le guide Randos Bière en Suisse, puis avec la fameuse traversée de la Via Alpina.

Les deux randonneurs ont donc traversé de la Suisse à pied par les Alpes. Ce projet les a fait sortir de leur zone de confort. Ils ne pensaient pas y arriver au début.

Cette aventure leur a permis de découvrir leur pays et de faire de belles rencontres.

Ils sont partis avec leur équipement pour être autonomes : tente, brûleur, etc.