fbpx

Allo La Planète

La radio voyage

En ce moment

Titre

Artiste


Olivier Jeannot de l’Etniko

Ludovic Pirazzoli 9 July 2020

Olivier Jeannot, propriétaire du restaurant aux saveurs de l’Orient et du monde, est l’invité de ce Cocorico

Cette semaine, Ludovic Pirazzoli propose un voyage en Etniko… nom du célèbre restaurant de Santiago. Ouvert depuis mars 1997 dans le quartier de Bellavista, il a récemment déménagé, en mars 2019, à Vitacura.  Le maitre des lieux est l’invité de cet épisode : Olivier Jeannot.

Baladé au gré des missions de ses parents

Né d’un père français et d’une mère chilienne d’origine italienne, Olivier a vécu un peu plus de 15 ans en terres africaines, plus précisément au Gabon et en Côte d’Ivoire. Il est retourné au Chili dans les années 90, où il a terminé ses études, et après avoir obtenu son diplôme, il a ressenti le désir d’étudier la cuisine en France. Cette aventure ne s’est pas concrétisée, et finalement, dans notre pays, il s’est inscrit au tourisme.

Un esprit de voyage

Avec un esprit de voyage, il visite deux ou trois fois par an des lieux en Amérique latine, et une seule fois en Europe avec Barcelone comme première station, où vit son frère Cristian. De là, il va dans d’autres coins avec l’envie de découvrir de nouvelles saveurs. Olivier Jeannot vient d’une famille où la bonne cuisine fait partie de la vie : profiter de la table, passer un bon moment, rire ensemble. Dans cet environnement, dès son plus jeune âge, il s’est engagé dans la cuisine encouragé par un sceau familial où se distingue un père doué pour la préparation de plats.

 

L’idée de créer Etniko est née

A 23 ans, il se consacrait à travailler en tant que gérant de bars et de restaurants. Avec son frère, alors DJ, il a décidé ouvrir l’Etniko en mars 1997 avec tout ce qu’ils imaginaient : musique, cocktails et cuisine asiatique. Éduqués en Afrique, ils avaient eu une nounou vietnamienne ! Leur grand-mère était secrétaire privée du président de la République du Gabon et a beaucoup voyagé. Elle leur a ainsi apporté des choses de différents endroits. Éduqué avec la cuisine du monde, Olivier connait de nombreux plats servit aujourd’hui à Etnik